Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37667
voir plus

Description

Immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., à rez-de-chaussée commercial, architecte Edg. Termote, 1934.

Élévation crépie de quatre niveaux sous toit plat. Rez-de-chaussée à porche d’entrée axial dans-œuvre de plan trapézoïdal, flanqué de devantures à porte latérale et colonnette d’angle. Revêtement de marbriteCommercialisée au début des années 1920, la marbrite est un verre opacifié et coloré dans la masse, de teintes variées, parfois veiné. noire, remplacé par de la mosaïque excepté en entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. des devantures ancienne; les originelles présentaient des vitraux géométriques en imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. et un poussoir métallique vertical. Porte privée conservée, à dessin Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs.. Aux étages, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l’axiale traitée en oriel à pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. axial débutant en console géométrique dans le hall d’entrée et passant la corniche. L’oriel se prolonge latéralement en balcons à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. ajouré devançant une étroite porte-fenêtre. Appuis de fenêtre inclinés et motifs de disque en «émail noir système Claes»; couvre-mursCouverture, souvent en pierre ou en céramique, disposée au sommet d’un mur pour le protéger de l’eau de pluie. Les pignons et les murs de clôture sont d’ordinaire pourvus d’un couvre-mur. de même matériau à l’origine. Au sommet de l’élévation, courts pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. latéraux à amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. sphérique et jeu de grilles tubulaires, les axiales en arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. de cercle. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. des étages remplacée; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. originaux à divisions géométriques et portes à décor ajouré.

De plan rectangulaire, l’immeuble s’étend sur plus de vingt mètres de profondeur. Deux appartements par niveau. Aux étages: livings en façade avant et une chambre par appartement en façade arrière. Au centre, cour sur laquelle donnent, desservis par un couloir contre les mitoyens, la cuisine à l’avant, les WC et salle de bain latéralement et une seconde chambre à l’arrière.

Sources

Archives
AVB/TP 42942 (1934).

Arbres remarquables à proximité