Typologie(s)

entrepôt

Intervenant(s)

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37664
voir plus

Description

Bâtiment moderniste conçu pour une entreprise de déménagement en 1953 et agrandi dans le même style en 1958 par l’architecte Ph. Willeaume.

Anciennement lié au no302, une maison dont il a remplacé l’atelier de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. arrière (voir ce numéro) et implanté au croisement de deux voies de chemin de fer, l’ensemble est destiné à être démoli au profit d’un vaste complexe de logements (bureau d’architecture R2D2, 2016).

Bâtiment avant de plan triangulaire, bâtiment arrière oblong, de respectivement deux et trois niveaux sous toit plat. Façades en briques rouges, percées de vastes fenêtres rectangulaires à châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de béton à fleur de parementRevêtement de la face extérieure d’un mur.. À front du boulevard, étroite façade d’une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée d’une large entrée carrossable à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. en colonne de béton cimentée, celle de droite s’élevant sur toute la hauteur de l’élévation pour former une hampe porte-drapeau de style Paquebot. D’autres hampes métalliques hérissent la façade latérale du bâtiment avant. Porte métallique vitrée à décor de carrés sur pointe ponctués d’étoiles.

Sources

Archives
AVB/TP 62430 (1953), 69429 (1958).

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Émile Bockstael (boulevard)», 1953, 1955.

Sites internet
www.r2d2architecture.be.

Arbres remarquables à proximité