Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Émile HELLEMANSarchitecte1866

Émile HELLEMANSarchitecte1906

Théodore SEMAILLEarchitecte1923

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 16291
voir plus

Description

Hôtel particulier de style néoclassique, édifié en 1866, et transformé en 1906 (architecte Émile Hellemans) : surhausse d'un niveau sous mansarde, nouveau décor en façade.
En 1923, l'hôtel est percé d'une porte cochère remplaçant la porte piétonne à la 2e travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. (architecte Théo Semaille). Jusqu'à cette date, une cour et des dépendances accompagnaient l'hôtel sur la gauche ; ils furent remplacés par un hôtel de maître (no 113) sur les plans du même architecte.

Élévation enduite et rehaussée de pierre bleue, de trois niveaux sous mansarde et de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., celles dans l'axe devancées de balcons, continus au 1er étage ; garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. R.d.ch. à bossages plats. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à encadrement mouluré et agrafe aux étages. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. Corniche sur imposants modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. Caisses de volets extérieures.
L'intérieur conserve son décor d'origine.
Cour couverte à l'arrière.

Sources

Archives
AVB/TP 24643 (1866), 1131 (1906), 28826 (1923).

Arbres remarquables à proximité