Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22990
voir plus

Description

Occupant le pan concave est à l'angle de la rue Royale Sainte-Marie, ensemble de quatre maisons de rapport analogues, à rez-de-chaussée commercial, de style néoclassique, le no9 conçu en 1882.

Élévations de quatre niveaux et chacune de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales sur le pan concave. Rez-de-chaussée percés d'une vitrine flanquée de deux portes, à montants de pierre bleue à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages.. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. de bois; corniches conservées, à lambrequinUne corniche est dite à lambrequin lorsqu'elle est agrémentée d’un bandeau chantourné à la manière d’un lambrequin, une bordure sinueuse d’étoffe servant à décorer une fenêtre ou un baldaquin de lit. aux nos10 et 11. Balconnets à balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. au premier étage; certains balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade. renouvelés. Corniches conservées. Portes remplacées, à l'exception de celles de droite aux nos10 et 11. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no8, deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales vers la rue Royale Sainte-Marie.
Au no11, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique en façade latérale.

Sources

Archives
ACS/Urb. 227-9-10-11.