Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

C. HUBERTYarchitecte1923

Styles

Art Déco
Éclectisme d'inspiration pittoresque

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22207
voir plus

Description

Ensemble de quatre maisons bourgeoises d'inspirations Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. et pittoresque, architecte C. Huberty, 1923. Le no10 a été profondément transformé en 1956 (architecte Verschueren).

Semblables à l'origine, les maisons sont groupées sous une même toiture à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., celles des extrémités présentant trois façades. Façades de deux niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, à soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. vert, sauf celui du no10, en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de pierre bleue; rez-de-chaussée en briques rouges (celui des nos4 et 6 aujourd'hui peint) et étages enduits (crépis à l'origine). Lucarne-pignonLucarne dont le devant triangulaire évoque un pignon. triangulaire, polygonale ou trapézoïdale. Lucarne rampanteUne lucarne est dite rampante lorsqu'elle est couverte par un appentis incliné dans le même sens que le versant du toit. aux nos6 et 8. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. et lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à décor de colombages. Avancées de plan trapézoïdal ou polygonal. Certaines baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. ou à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie.. Corniches remplacées.

Avenue des Capucines 4 (photo 2012).

Au no4, travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. marquée par une terrasse au rez-de-chaussée et un balcon à l'étage. Pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. marqué par un avant-corps sous terrasse devançant une porte-fenêtre sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. en appentisToit à un seul versant. à aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale.. En façade latérale, porche d'entrée hors-œuvre sous toit en bâtièreToit à deux versants.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. en partie conservée. FerronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. remplacée. Jardinet clos d'une haie dès l'origine; garage souterrain percé latéralement en 1962.

Avenue des Capucines 6 (photo 2012).

Au no6, en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., avant-corps sous toit à pans et terrasse devançant une porte-fenêtre en T. Au-dessus de l'entrée, tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. portant l'inscription «Les Capucines» dans un décor floral. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée; porte à jour1. Ouverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension; 2. Vide autour duquel se développent certains escaliers tournants. ovale à petits-bois. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... de la terrasse en métal, celui de la lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. en bois. Muret de clôture remplacé, à l'origine identique à celui du no8.

Avenue des Capucines 8 (photo 2012).

Au no8, en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., logette sous toit à pans et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. oblongue à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.; allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. à tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. portant l'inscription «Les Glycines» dans un décor floral. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée. Muret de clôture à grille géométrique, conservant l'un de ses amortissements géométriques, mais aujourd'hui privé de son portail.

Avenue des Capucines 10 (photo 2012).

Au no10, façade profondément transformée dans le goût moderniste d'après-guerre: enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc., baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., fenêtre d'angle, encadrements plats, garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... galbés. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.

Sources

Archives
ACS/Urb. 35-4, 35-6, 35-8, 35-10.