Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

maison bourgeoise
rez-de-chaussée commercial
atelier (artisanat)

Intervenant(s)

Henri VAN MASSENHOVEarchitecte1911

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20611
voir plus

Description

Maison de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte. à rez-de-chaussée anciennement commercial, architecte Henri Van Massenhove, millésimée «1911» sur la grille du deuxième étage.

Élévation de quatre niveaux, symétrique aux étages, les deux derniers inscrits dans un retrait. Rez-de-chaussée en pierre bleue, marqué par des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à bossages sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée.. Étages en briques crème, rehaussés de pierre blanche. Logette de plan trapézoïdal sur culot, percée d'un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. à large porte-fenêtre à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... à écusson portant la lettre «S», initiale du commanditaire. Elle sert d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse à grille et désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon., devançant deux portes-fenêtres jumelles. Au dernier niveau, deux fenêtres à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. et meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en colonnette. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. cintré, sur deux longues corniches de pierre à amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement.. Guirlandes sculptées sur la logette, celles du troisième étage supprimées, tout comme le grand cartoucheDécor composé d’une table plane ou bombée, aux contours généralement sinueux, bordée d’un décor sculpté et/ou d’une mouluration, et sur laquelle prend parfois place un blason ou une inscription. Le médaillon est un cartouche rond ou ovale. qui surmontait les fenêtres du deuxième. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée, à l'exception du vantailLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. de la porte et des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du dernier niveau; impostesUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à petits-bois, traversesÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. pour la plupart cintrées, vitrine à fines colonnettes.

Établie sur une longue parcelle, la maison est dotée en 1927 d'un atelier arrière. Aujourd'hui prolongée par des annexes couvrant l'ensemble du terrain, elle abrite l'école De Kattepoel.

Sources

Archives
ACS/Urb. 233-214, 233-238.

Périodiques
Album de la Maison Moderne, 1913, pl. 10.