Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

V. et D. CALLEBAUTarchitecte, ingénieur1932

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20641
voir plus

Description

Immeuble de rapport moderniste, conçue par les ingénieurs et architectes V. et D. Callebaut pour l'un d'eux ou un membre de leur famille. Il est signé et millésimé sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «Callebaut. V. / arch. 1932».

Établi sur une parcelle bordant la ligne de chemin de fer Schaerbeek-Hal, bâtiment à trois façades et de trois niveaux sous toit-terrasse. Façade en briques orangées, rehaussée de zones enduites. Vers l'avenue, soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. équarris. Une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue et en façade latérale, deux en façade arrière, reliées par des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue percée de la porte, inscrite dans un retrait à pan latéral droit courbe; balcons à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. aux étages, accolés à la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle. Celle-ci présente un plan à angle droit au rez-de-chaussée et en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. cintré aux étages. Fenêtre à colonnette au rez-de-chaussée, celles des étages en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. à double colonnette. Sur l'angle arrière, pergola au rez-de-chaussée et terrasse au second étage, toutes deux de plan cintré. Petit volume sur le toit. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. Porte en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à dessin Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs.. Façade vers l'avenue prolongée par un muret de moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. à grille assortie à celle de la porte.

Sources

Archives
ACS/Urb. 233-330.

Arbres remarquables à proximité