Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

Jacques SAINTENOYarchitecte1938

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 19558
voir plus

Description

À l'angle de la rue Lannoy, immeuble à appartements de style moderniste, architecte Jacques Saintenoy, 1938.

Élévation de huit niveaux comptant treize travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue du Général de Gaulle et, vers la rue Lannoy, une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de huit niveaux que prolonge une annexe de deux niveaux (au rez-de-chaussée: deux garages, un bureau et un petit appartement sur l'angle; au deuxième niveau: chambres de bonnes de l'un des deux appartements du premier étage). La façade principale et la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la rue Lannoy sont articulées par une tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. d'angle montant de fond. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. et rez-de-chaussée parés de pierre bleue, les étages en briques (de parement) et pierre blanche reconstituée (trumeaux). Fenêtres en rectangle couché, formant bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. sur toute la largeur de la façade.
Balcons arrondis à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de briques.
Portes métalliques d'origine. Châssis partiellement conservés. Jardinet et grilles d'origine.

Au-dessus du soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. dévolu aux garages, rez-de-chaussée accessible depuis deux entrées différenciées: l'une réservée aux occupants (à droite), l'autre dévolue au personnel de maison (à gauche).

Façade arrière rythmée par des balcons continus à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. adoptant un plan trapézoïdal.

Intérieur
Chaque hall donnant accès à une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. doublée d'un ascenseur ainsi qu'à un logement de concierge. Le rez-de-chaussée est à l'origine réservé aux chambres de bonnes. Deux (spacieux) appartements par étage.

Sources

Archives
ACI/Urb. 142-25-26.

Arbres remarquables à proximité