Située sur la rive ouest des étangs d'Ixelles, cette rue pentue et rectiligne relie la chaussée de Vleurgat au square de Biarritz, où elle rencontre l'avenue du Général de Gaulle et la rue du Lac.

Le tracé de cette courte artère fut ratifié par l'arrêté royal du 22.08.1873 fixant le Plan d'expropriation par zones pour l'aménagement des abords des étangs et pour l'ouverture de plusieurs rues aboutissant à l'avenue Louise, à la chaussée de Boondael, à la place Sainte-Croix et à l'ancienne abbaye de la Cambre (par l'inspecteur voyer des faubourgs de Bruxelles Victor Besme et le directeur des Travaux publics d'Ixelles Louis Coenraets). Les travaux de voirie et d'appropriation des étangs furent exécutés par la Société de l'Avenue Louise –propriétaire des terrains situés en contrebas du rond-point de l'avenue Louise– suite à une convention conclue avec la Ville de Bruxelles et la commune d'Ixelles, à laquelle ressortissait l'essentiel des terrains depuis 1871.

La rue est ouverte sur des terrains appartenant à Jean Lannoy, dont elle porte le nom. J Lannoy était propriétaire d'une importante brasserie installée, de 1873 à la fin des années 1950, à l'emplacement de l'actuel square de Biarritz (pour l'historique des anciennes brasseries, voir la notice de voirie du square de Biarritz). C'est d'ailleurs à la demande du brasseur Lannoy que le tracé originel de la rue, tel qu'il était compris dans le plan d'alignement de 1873, se voit quelque peu modifié en 1878 (arrêté royal du 15.05): située au départ de l'avenue du Général de Gaulle (alors avenue de la Cascade), la rue devait initialement aboutir à hauteur d'un cabaret très connu appelé La Maison rouge, le long de la chaussée de Vleurgat. Dans la version de 1878, le tracé est dévié vers la droite du cabaret, l'épargnant de la démolition.

[i]Commune d’Ixelles. Plan vu pour être annexé à la délibération du Conseil communal d’Ixelles du 1er octobre 1877[/i], sur la gauche, l’estaminet « La Maison rouge », ACI/TP 192.

Le bâti originel de la rue se compose, tant du côté pair que du côté impair, de petites maisons unifamiliales de style néoclassique, construites de 1878 à 1889 par le brasseur Jean Lannoy (voir nos1 à 11; voir nos4, 6 et 12 à 20). Les enfilades que forment ces maisons ont un peu perdu leur homogénéité originelle en raison de transformations apportées à certaines façades (surhausse de niveau, parement de briquettes, nouvel enduit). Ces maisons ne sont pas les seules à avoir été construites par la famille Lannoy qui avait également investit la chaussée de Vleurgat, l'avenue du Général de Gaulle et l'avenue de l'Hippodrome.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 142 ; ACI/TP 192.

Ouvrages
DUQUENNE, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Ixelles-Village et le quartier des Étangs, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 3), pp.15-17.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.81-88.
Le quartier des étangs d'Ixelles, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 1994 (Bruxelles, Ville d'Art et d'Histoire, 10).