Typologie(s)

maison d’habitation
maison d’architecte

Intervenant(s)

Georges ACARINentrepreneur, architecte1926

Styles

Art Déco

Recherches et rédaction

2005

id

Urban : 17573
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons modernistes, le no 38 sur les plans de l'architecte Georges Acarin, 1926. L'architecte était le frère de Marguerite Acarin, alias Akarova (1904-1999), artiste légendaire d'avant-garde, qui, dans les années 1950, a notamment sculpté divers bustes (entre autres, celui de Charles Plisnier avenue de l'Oiseau bleu, ou celui d'Auguste Vermeylen avenue des Camélias).

Deux niveaux sous toit plat. Façades en briques. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. bouchardé en pierre bleue. Porte partiellement ajourée et grillagée, sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. en béton. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. fait de briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie. et d'une mince corniche. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'origine, la plupart à guillotineUne fenêtre à guillotine est une fenêtre dont l’ouvrant coulisse dans une rainure verticale, évoquant ainsi une guillotine., à petits-bois.

Au no 38. Rez-de-chaussée percé d'une large fenêtre tripartite, à coté d'une fenêtre oblongue. Au deuxième niveau, grande logette, à allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. (architecte L. Gaboux, 1953). À droite, ouverture étroite.

Au no 40, les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. font saillie suivant un plan triangulaire. Celle du rez-de-chaussée est reliée à celle de l'étage par une allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. de même profil. AllègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. à jeux de briques. Celles de l'étage sont jumelées, sous un même auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de béton.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 147 (1926), 446 (1953).

Arbres remarquables à proximité