Typologie(s)

atelier (artisanat)
usine
immeuble à appartements

Intervenant(s)

Gaston HAYOISarchitecte1921

Jos MICHELarchitecte1921

Jos MICHELarchitecte1922

W. DOORENBOS-BAUCQarchitecte1934

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005

id

Urban : 17571
voir plus

Description

Ancienne manufacture de piano Boen, architectes Gaston Hayois & Jos Michel, 1921. Bâtiment central de quatre niveaux, avec habitation au rez-de-chaussée et ateliers aux étages, sous toit plat. Salle des machines en arrière-cour. Diverses transformations : surhaussement et agrandissement de la salle des machines par Jos Michel ainsi que cabine construite derrière la salle des machine, le tout en 1922; ajout de mansarde au bâtiment principal en 1925.

Bâtiment principal transformé en immeuble à appartements dès 1934, style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., architecte W. Doorenbos-Baucq ; destruction de la cabine et ajout de bureaux, architecte Lucien Lesage (1963).

Bâtiment comptant aujourd'hui cinq niveaux sous toiture mansardée et huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Façade en briques avec rehauts de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche. À la troisième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. à petits-bois rayonnants. Étages rythmés toutes les deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux à bossages ; baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. commun, mais séparé par des pans de murs en simili. Large entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. terminal sous corniche en bois denticulée à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres..

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 120 (1921), 223 (1922), 287 (1922), 308 (1925), 275 (1934), 276 (1963).

Ouvrages
Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles. Woluwe-Saint-Lambert/Woluwe-Saint-Pierre/Evere, Bruxelles, AAM, 2 vol., 1980-1982, fiche 47.

Arbres remarquables à proximité