Typologie(s)

maison unifamiliale ou de rapport (indéterminé)
rez-de-chaussée commercial
atelier (artisanat)

Intervenant(s)

Léon SMETSarchitecte1933

Styles

Art Déco

Recherches et rédaction

2005

id

Urban : 17548
voir plus

Description

Maison teintée d'Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Léon Smets, 1933. Rez-de-chaussée occupé par un commerce et un garage en relation avec un magasin et un atelier en arrière-cour.

Bâtiment de trois niveaux et de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales sous toit plat. Façade en briques, rehaussée de pierres blanche et bleue. Rez-de-chaussée délimité par un cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. ; porte piétonne en bois, à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., large devanture et porte de garage. Étages percés de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. en U inversé. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès, les fenêtres sont prises dans un même encadrement en creux. À la dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. trapézoïdal, couronné d'une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de briques. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'origine à petits-bois.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 17 (1933).

Arbres remarquables à proximité