Dessiné en 1970-1971 par l'urbaniste Émile Ryckaert pour la Société coopérative Kapelleveld, le clos de la Libération, dont le nom renvoie à la fin de la Seconde Guerre mondiale, est aménagé au bout de l'avenue du Prince Régent, perpendiculairement à celle-ci.

Il n'est bâti que de deux maisons jumelles accolées, conçues par l'architecte de la Société coopérative, Paul Posno. Présentant une élévation de deux niveaux et deux travées en briques rouges, ces maisons sont identiques à celles conçues par l'architecte en 1968, rue Arthur André nos 59 à 77 et rue Pierre Vander Biest nos 26 à 46.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 318 (1968), 38 (1971).
ACWSP/TP 8844.