Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Jean & Pierre CARSOELentrepreneur1904

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 16278
voir plus

Description

Ensemble de six maisons bourgeoises conçues pour et par les frères entrepreneurs Jean et Pierre Carsoel, 1904, rassemblant deux maisons de coin, situées sur deux angles opposés du carrefour avec la rue du Lac et une enfilade de quatre maisons identiques de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., agencées en miroir.

Élévations de trois niveaux, en pierre de Gobertange, rehaussées de pierre bleue. Chaque maison est dotée d'une logette à double croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit., servant d'appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. à une terrasse ceinte d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et à grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Au r.d.ch., fenêtre munie d'une barre d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage..
Menuiserie intégralement conservée, sauf au no 33 (châssis) et au nos 39 et 41 (châssis partiellement transformés). LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de 1954 au no 38. Garage percé ultérieurement au no 39.

Sources

Archives
AVB/TP 33 à 41 : 24431 (1904-1905) ; 38 : 13203 (1904), 63005 (1954).

Arbres remarquables à proximité