Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

André LECLERCQarchitecte1940

André LECLERCQarchitecte1948

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Recherches et rédaction

2003

id

Urban : 17369
voir plus

Description

Ensemble de quatre maisons modernistes, conçues par l'architecte André Leclercq en 1940 (nos 45 et 47) et 1948 (nos 38 et 40). Il se compose, de part et d'autre du carrefour formé avec la rue François Gay, d'une maison d'angle flanquée d'une maison de type bel étage.

Façades enduites, de trois niveaux sous toit plat. Maisons d'angle marquées, aux étages, par une vaste travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle de plan courbe, en surplombSaillie portant une partie haute en avant d’une partie basse..

Au no 38, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'angle flanquée d'une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de part et d'autre. Porte percée dans un pan de mur cloisonné de petites tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. carrées, frappées d'une étoile. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à encadrement mouluré en pierre blanche reconstituée. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue Père Damien à l'origine à deux niveaux sous terrasse à pergola, exhaussée d'un étage en 1981.

Au no 40, bel étage devancé d'une barre d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. à ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. géométrique. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.

Au no 45, élévation sobre. En travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation., étages supportés par deux piliersSupport vertical de plan carré. devançant la porte grillagée flanquée de deux petites fenêtres. Vers la rue François Gay, deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., celle de gauche anciennement percée d'une entrée de garage, transformée en fenêtre en 1949. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite, à deux niveaux à l'origine, exhaussée d'un étage en 1987. Un niveau d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. est construit sur le toit-terrasse la même année. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no 47, étages traités en oriel de plan en arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. de cercle, ajourés d'une fenêtre à multiples meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. Corniche moulurée en doucineMoulure de profil en S, composée d’une courbe raccordée à une contre-courbe..

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 38 : 366 (1948), 100 (1981) ; 40 : 391 (1948) ; 45 : 38 (1940), 56 (1949), 173 (1987) ; 47 : 44 (1940).

Arbres remarquables à proximité