Typologie(s)

dépendances
usine
entrepôt/dépôt

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1860-1904

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 23408
voir plus

Description

Ensemble de bâtiments à usage de distillerie, érigé entre la fin des années 1860 et 1904.

Historique

Fondée dans les années 1860 par Joseph Fovel, la distillerie d'alcools et de spiritueux s'implante rue Thiéfry en 1869. En 1874, l'entreprise acquiert le no73, composé d'une maison à rue de style néoclassique (A) et d'un bâtiment arrière à usage de remise et d'écurie (B), érigés après 1867. En 1882 est construit, à gauche du bâtiment arrière, un corps à usage de magasin (C). L'année suivante, c'est la maison portant le no71 qui est conçue pour le compte de Fovel. En 1889, ce dernier fait en outre surhausser le no73 (A) d'un étage. En 1891, un magasin aujourd'hui démoli, érigé entre cette maison et son bâtiment arrière dans les années 1880, est surhaussé d'un étage. C'est à cette même époque que la partie avant du magasin de 1882 (C) est remplacée par un petit corps carré (E) destiné à abriter une colonne de distillation et la chaudière de la fabrique. Enfin, en 1904, sont conçus le magasin de gauche (F) et le bâtiment d'entrée à rue (G).

Description

Bâtiments en briques. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée.

Bâtiment d'entrée (G), conçu en 1904, d'un niveau sous toiture à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux.. Façade de briques rouges, percée d'une entrée cochère sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée., flanquée de deux petites fenêtres grillées.

Rue Thiéfry 69 (photo 2014).

À l'arrière, bâtiment de gauche (F), conçu en 1904, de deux niveaux sous toit en bâtièreToit à deux versants.. Façades aujourd'hui peintes. Façade-pignon percée d'une porte sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée. et oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale.. Rampants à lambrequinsUne corniche est dite à lambrequin lorsqu'elle est agrémentée d’un bandeau chantourné à la manière d’un lambrequin, une bordure sinueuse d’étoffe servant à décorer une fenêtre ou un baldaquin de lit. à l'origine. Rez-de-chaussée composé d'une grande salle sous plafond trapézoïdal lambrissé, destiné à la fabrication et l'entreposage des liqueurs. À l'arrière est conservé un foudre de 1880. Accessible par la façade latérale, niveau de cave abritant des compartiments à bouteilles et un cellier.

Bâtiment central (C, E) composé d'un corps avant de plan carré sous toit en bâtièreToit à deux versants., construit vers 1890 pour abriter colonne de distillation et chaudière, et à l'arrière d'un magasin de 1882 à toiture aujourd'hui plate. Façade-pignon aujourd'hui enduite, percée d'une porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. flanquée de part et d'autre de deux étroites fenêtres superposées. PignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. percé d'un petit oculusJour de forme circulaire, ovale ou polygonale.. Rampants à lambrequinsUne corniche est dite à lambrequin lorsqu'elle est agrémentée d’un bandeau chantourné à la manière d’un lambrequin, une bordure sinueuse d’étoffe servant à décorer une fenêtre ou un baldaquin de lit. à l'origine.

Bâtiment de droite (B) de deux niveaux sous toiture à croupesUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., érigé entre 1867 et 1876. Façade aujourd'hui peinte. Portes sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. de bois et arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle..

Sources

Archives
ACS/Urb. 254-69, 254-71, 254-73.
Archives de la Maison Fovel.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 14.

Cartes / plans
BESME, V., Plan parcellaire des environs de Bruxelles, Saint-Josse-ten-Noode et Schaerbeek, 1867.
Plan de la commune de Schaerbeek 1876, Institut géographique national.

Arbres remarquables à proximité