La rue Léon Frédéric relie le square Eugène Plasky à l'avenue de l'Opale.

Située dans le quartier dit de Linthout, l'artère ne figure cependant pas dans le plan de voiries de ce dernier dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa et approuvé par l'arrêté royal du 21.04.1906. Le tracé de la rue est dessiné en 1909 et ratifié par l'arrêté royal du 20.06.1911. Cet arrêté établit la dénomination de l'artère, rendant hommage au peintre Léon Frederic (1856-1940), qui vécut à Schaerbeek. Placé dans le parc Josaphat en 1972, un monument conçu par Jules Lagae honore sa mémoire.

Essentiellement composée de maisons unifamiliales, la rue est bâtie rapidement, entre 1911 et 1929. Les maisons situées dans sa première partie sont majoritairement conçues avant la Première Guerre mondiale, en style éclectique. Édifiées dans les années 1920, celles de la seconde partie oscillent entre éclectisme tardif et Beaux-Arts.

La grande cohérence du bâti, particulièrement sensible dans les enfilades allant du no19 au no25 et du no12 au no20, est notamment due au fait que de nombreuses maisons ont été édifiées par un même architecte. C'est le cas de onze d'entre elles, commanditées en 1912-1913 par l'entrepreneur-architecte Georges Acarin (nos10, 22 à 26, 32, 34 et voir nos°3, 5, 12, 18, 20), ainsi que de sept autres conçues en 1911-1912 par l'architecte Pierre Decnop (nos11 à 17 et voir nos19 à 23). À l'angle de l'avenue de l'Opale, les nos44 à 48 sont dessinés en 1921 par l'architecte Albert Delcorde en ensemble avec les nos76 et 78 de cette dernière.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 10: 167-10; 11 à 17: 167-11-17; 22: 167-20-22; 24: 167-24; 26: 167-26; 32: 167-32; 34: 167-34; 76, 78 avenue de l'Opale: 202-76-78.
ACS/TP 167.
ACS/TP Infrastructure 27, 229.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1911, p. 655.

Ouvrages
Léon & Georges Frederic. Rétrospectives. Retrospectieven, Service des Beaux-Arts de la Commune de Schaerbeek, Bruxelles, 2000.