Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Henri VAN MASSENHOVEarchitecte1905-1906

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21662
voir plus

Description

Maison de rapport d'angle de style éclectique, à deux commerces au rez-de-chaussée, conçue en 1905 par et pour l'architecte Henri Van Massenhove. Signature «H.ri. VANMASSENHOVE / Architecte» au premier niveau sur l'angle et millésime «1906» sur le milieu de la façade rue Bergé.

Elle reçoit la médaille de bronze au Concours de façades de 1906-1907 organisé par la Commune de Schaerbeek. Le même architecte conçoit les nos61 et 63 de la rue, également primés lors de ce concours.

La maison fait partie d'une enfilade d'immeubles de même style allant du no27 au no79.

Élévation de cinq niveaux dont un entresol, en briques rouges et simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche, rehaussée de pierre bleue. Cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de largeurs inégales rue Bergé, les trois premières pourvues d'un étage supplémentaire, celle du milieu d'entrée, à niveaux décalés et en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. Travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. Deux autres côté rue Jenatzy, en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. aux étages, flanquées de larges pans de mur aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre.. De ce côté, porte d'entrée à l'extrémité droite de la façade et mur de clôture d'une courette. Balcons et balconnets côté rue Bergé et sur l'angle. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée et biaise sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. Bossages aux deux premiers niveaux. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée et porte d'angle conservées, les châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du troisième niveau partiellement; huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. à petits-bois, certains verres jaunes. Corniche privée de ses consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console.. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... et barres d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. conservés.

Sources

Archives
ACS/Urb. 133-55.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1907, pp. 531-532.

Ouvrages
COMMUNE DE SCHAERBEEK, Concours de façades, manuscrit conservé au fonds local de la Maison des Arts de Schaerbeek.

Périodiques
L'Émulation, 1907, pl. 24.