Courte artère rectiligne reliant la place des Bienfaiteurs au carrefour formé par la rue Josse Impens et l'avenue Général Eisenhower.

La rue se situe dans le quartier dit de la Vallée Josaphat, dont le plan de voiries dressé par l'ingénieur communal des Travaux Octave Houssa est approuvé par l'arrêté royal du 10.02.1902 puis définitivement par celui du 21.04.1906, en même temps que ceux des trois autres nouveaux quartiers de Schaerbeek – Monrose, de Linthout et Monplaisir-Helmet.

Sa dénomination, attribuée en séance du Conseil communal du 16.03.1906, honore la mémoire du peintre belge François Binjé (1835-1900) qui habita à Schaerbeek, rue de la Consolation.

Les travaux d'aménagement de la rue ne furent menés qu'en 1910-1911, alors que celle-ci était déjà très largement bâtie. La grande majorité des constructions, des maisons de style éclectique, parfois d'inspiration Beaux-Arts, fut en effet édifiée de 1908 à 1911. C'est le cas de tout le côté impair de la rue, ainsi que des nos20 à 26-28 (voir ces numéros), qui forment deux enfilades particulièrement cohérentes. Côté pair, quelques bâtiments remontent à l'entre-deux-guerres: une maison Beaux-Arts de 1922 (voir no10), un petit immeuble de rapport Art Déco de 1928 (voir no18), ainsi qu'un ensemble de six maisons formant l'angle avec la rue Josse Impens, par l'architecte L. Serrure en 1923 (nos30 à 34 rue Frans Binjé et 94 à 98 rue Josse Impens). Certains architectes ont conçu plusieurs immeubles dans l'artère. C'est le cas de Louis Kuypers, avec cinq maisons (nos7, 15, 17 et voir nos9, 11), ou de Jean Gustenhoven, qui en signe quatre (voir nos14, 18a-18b, 20).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/Urb. 7: 103-7; 15: 103-15; 17: 103-17; 30 à 34: 159-94-96-98.
ACS/TP 103.
ACS/TP Dénomination des rues III.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1908, pp. 1040-1057; 1910, pp. 92-100.

Ouvrages
DEBOURSE, X., Schaerbeek. Parcours d'Artistes, Arobase Édition, Bruxelles, 2009, pp. 16-17.