Courte et rectiligne, la rue François Degreef relie la chaussée de Haecht à la rue Royale Sainte-Marie en longeant le flanc nord de l'église Saint-Servais.

Tout comme la rue Hancart, bordant l'église au sud, l'artère est ouverte dans le cadre de la construction de celle-ci, décidée en 1864. Le percement de la rue Degreef est ratifié par l'arrêté royal du 12.11.1867. Les premières maisons, de style néoclassique, n'apparaissent qu'en 1880-1881. Il s'agit des nos9 à 14 et 150-152, 154-156 rue Royale Sainte-Marie, toutes conçues pour l'avocat E. Verachter (voir ces numéros). Le reste du bâti est essentiellement érigé dans les années 1890 en style éclectique, dont un ensemble de 1897 construit à l'initiative de l'entrepreneur Camille Simoens (voir nos5 à 7).

D'abord dénommée rue Otto Venius, du nom d'un peintre maniériste flamand du XVIe siècle, l'artère reçoit son nom actuel vers 1904, en hommage à François Degreef (1817, Molenbeek-Saint-Jean – 1879, Schaerbeek), conseiller communal et échevin à Schaerbeek.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/TP Infrastructure 192.
ACS/Bulletin communal de Schaerbeek, 1865, p. 41; 1866, pp. 94-95, 113; 1867, p. 262; 1881, p. 13.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 32.