La place Gaucheret est un espace rectangulaire délimité à l’ouest par la rue Jolly et à l’est par la rue Gaucheret, tandis qu’au sud s’étend la zone récréative de l’Espace Gaucheret.

La dénomination de la place rend hommage à un avocat et propriétaire terrien schaerbeekois décédé en 1787.

Implantée sur le tracé du chemin de fer de raccordement de l’Allée Verte vers la ligne de la gare du Nord, la place est créée suivant un plan approuvé par le Conseil communal du 09.04.1872. Double à l’origine, le raccordement est alors privé de son tronçon sud et deux alignements à bâtir sont définis au nord et au sud de la place, dessinant chacun deux larges pans coupés. Au centre, la voie de chemin de fer subsistante est traversée par un passage à niveau de quatorze mètres de large, qui constitue l’unique liaison entre les parties sud et nord des rues Jolly et Gaucheret. Le plan prévoit l’aménagement des talus de part et d’autre du passage, projet qui n’est toutefois pas mis en œuvre.

En 1876, l’École communale no8 (voir no1-1a) s’implante à l’est de la place, rue Gaucheret, sur un terrain englobant l’ancien raccordement sud et longé par les voies du raccordement nord. Au cours des années 1880, les deux fronts de la place se bâtissent, de maisons d’inspiration néoclassique. Suite à des requêtes de riverains, les talus bordant le chemin de fer sont finalement aménagés vers 1899.

En
1954, le chemin de fer de la gare de l’Allée Verte est désaffecté au profit de la création de l’avenue de l’Héliport à l’ouest de la place et de l’avenue Philippe Thomas à l’est. La place est alors dotée de trois terre-pleins, un ovale au centre et deux petits triangulaires dans les angles nord-ouest et sud-est. Vers 1980, dans le cadre du plan Manhattan, l’îlot au sud de la place est entièrement rasé, de même que celui adjacent à l’ouest, entre la rue Jolly et le futur boulevard Roi Albert II. Ces îlots restent à l’état de terrains vagues jusqu’à la fin des années 1990. Quant aux immeubles du pan nord de la place, ils sont tous progressivement transformés au cours de la seconde moitié du XXe siècle.

C’est en 2000 qu’est validé le projet d’aménagement de l’Espace Gaucheret, espace urbain multifonctionnel de plus de deux hectares destiné à servir de zone tampon entre le quartier d’affaires de la gare du Nord et le quartier Masui, résidentiel. Conçu par l’architecte-paysagiste Erik Vandevelde et réalisé en plusieurs phases au cours des années 2000, il consiste en un aménagement essentiellement minéral, fait de murs de pierre bleue et de buttes engazonnées, agrémenté de plaines de jeux, d’un terrain de sport et d’une fontaine ludique. À l’emplacement du pan sud de la place Gaucheret est érigée une maison de quartier baptisée la Maison des Citoyens (architecte Pierre Hebbelinck, 2000), tandis qu’au centre de l’artère, une longue bande de bronze historiée évoque l’ancien tracé du chemin de fer.

Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACS/TP.
AVB/TP 109875.

Ouvrages
DEKOSTER, J.-A., Les rues de Schaerbeek, Bruxelles, 1981, p. 52.
DEMEY, Th., Bruxelles en vert. Guide-promenades des jardins publics du Molenbeek à la Woluwe, Badeaux, Bruxelles, 2003, pp. 248-252.

Cartes / plans
POPP, P. C., Atlas du Royaume de Belgique, plan parcellaire de la commune de Schaerbeek, vers 1858.
Plan de la commune de Schaerbeek 1876, Institut géographique national.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1881.
Bruxelles et ses environs, Institut cartographique militaire, 1893.
Plan de la commune de Schaerbeek 1899.

Sites internet
Bruxelles Environnement, L’Espace Gaucheret, Infos fiches – espaces verts, 04/01/11.