Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Henri EVERAERTSentrepreneur, architecte1903

Jean LEJAERarchitecte1925

Styles

Éclectisme
Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20516
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons, architecte Henri Everaerts, 1903. Le no69 est rhabillé en style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. en 1925, sur les plans de l'architecte Jean Lejaer.

Ils se situent au sein d'une enfilade d'immeubles alignés derrière un jardinet, relevant quasiment tous du style éclectique et allant du no61 au no81.

Aux nos 67 et 71, élévationsDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. identiques, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., en briques orangées rehaussées de briques rouges et grises, ainsi que de pierre bleue. Balcons. Garages ultérieurs. Corniches modifiées. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. conservés au no71. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en grande partie conservés. Porte remplacée au no71. Grilles de jardinet anciennes.

Au no69, façade enduite de trois niveaux, à travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique aux étages. Garage dans le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue.. Entrée accessible par un escalier; porte sous marquiseAuvent métallique vitré. métallique et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie.. Fenêtre du rez-de-chaussée à balconnet. Appliques lumineuses triangulaires. Aux étages, tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. Balcon de plan trapézoïdal au premier, balconnet au second. Façade et travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. chacune à encadrement en tore(s), la seconde formant un décrochement au sommet de l'élévation. Travail caractéristique du fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage., intégralement conservé. Porte d'origine. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés au dernier niveau.

Sources

Archives
ACS/Urb. 25-67-69-71.

Arbres remarquables à proximité