Typologie(s)

établissement scolaire

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Social
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22080
voir plus

Description

Établissement scolaire de style éclectique, conçu en 1913 par l'architecte Frans Hemelsoet (no31) et ayant annexé ultérieurement la maison de rapport voisine, de même année et même style (no33). École destinée aux filles à l'origine. Signature «FRANS HEMELSOET / ARCHITECTE» à droite de l'entrée du no31.

Au no31, bâtiment à l'origine de trois niveaux, composé de deux corps parallèles sous toiture en bâtièreToit à deux versants., abritant principalement les classes, reliés par un troisième sous toit plat à lanterneaux, correspondant aux couloirs centraux. Les corps arrière et central sont surhaussés de deux niveaux sous toit plat après 1953. Corps arrière longé par une cour anglaise et doté à gauche d'une annexe perpendiculairement d'origine, également surhaussée.
Façade avant en briques dans les tons orangés, rehaussée de briques grises et de pierre bleue. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de sept travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., jumelées par deux, inscrites dans une arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. et entre des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., excepté la troisième, d'entrée. Cette dernière est en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. et coiffée d'un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc. ménageant une arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. brisée qui devait intégrer un décor. Porte sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à corniche cintrée; vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. à décor de plis de serviette et joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés. Corniche recouverte de PVC. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. continue placée à droite avant 1953. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. conservés au rez-de-chaussée.
À l'intérieur, à l'origine, classes aux deux premiers niveaux, chapelle sous fausse voûte en berceau lambrissée et dortoirs au dernier et réfectoires au sous-sol.

Au no33, élévation de quatre niveaux. Rez-de-chaussée commercial à pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. de pierre bleue, aujourd'hui transformé. Étages en briques orangées, rehaussés de pierre bleue à parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. rustique. Oriel métallique remplacé aux deux premiers étages. Large fenêtre à quatre meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et arcs de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. au dernier. Corniche conservée. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.
Vaste annexe arrière.

À l'arrière, cour de récréation de plan irrégulier, longée par un préau-galerie et un bâtiment de plan coudé des années 1950 ou 1960.

Sources

Archives
ACS/Urb. 164-31, 164-33.

Sites internet
Bruciel