Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Pierre MEEWISarchitecte1927-1928

Styles

Modernisme
École d'Amsterdam

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 20712
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons bourgeoises modernistes marquées par l'École d'AmsterdamArchitecture de l'École d’Amsterdam, dite également expressionnisme de brique (de 1913 à 1930 environ). Style architectural d’origine néerlandaise, caractérisé par des jeux de volumes et de brique foncée ou jaune de type « belvédère »., avec garages, architecte Pierre Meewis, 1927-1928.

Elles forment avec le no201 une remarquable enfilade de même style.

Bâtiments sous toit plat, à façades en briques de Boom sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en briques de Hollande. Élévations similaires vers le boulevard: porte et deux fenêtres au rez-de-chaussée, premier étage traité en logette de plan trapézoïdal, sous terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. devançant trois baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelles ou un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. Logettes sur lourds encorbellementsUne partie d'élévation est dite en encorbellement lorsqu'elle s’avance en surplomb. géométriques.

Au no203, élévation de trois niveaux, aujourd'hui peinte. Porte en bois à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés. Grille du jardinet partiellement conservée. Façade arrière enduite, rehaussée de briques.

Au no205 boulevard Auguste Reyers - 122 rue Général Gratry, bâtiment d'angle de quatre niveaux. Vers le boulevard, fenêtres jumelles au dernier. Vers la rue, façade monumentale animée d'un vaste réseau géométrique de saillies et de retraits et percée d'une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique centrale à tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. Au rez-de-chaussée, porte axiale, deux tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. latéraux. Façade arrière analogue à la principale, mais marquée par un balcon à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. au deuxième étage. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. et grilles tubulaires du jardinet remplacées.

Aux nos112 et 116 rue Général Gratry, garages avec logement, de deux niveaux sous toit plat, dépendant respectivement des nos203 et 205 boulevard Reyers.
Au no112, façade enduite, rehaussée de briques. TripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. à l'étage. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. partiellement conservée.
Au no116, garage en briques relié à l'habitation par un mur de clôture de même matériau. Façade de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales, à jeux de retraits. Porte sous fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. remplacée.

Sources

Archives
ACS/Urb. 203 boulevard Auguste Reyers, 112 rue Général Gratry: 18-203; 205 boulevard Auguste Reyers - 122 rue Général Gratry, 116 rue Général Gratry: 18-205.