Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Armand CORNUTarchitecte1933

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21982
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons bourgeoises modernistes conçues par l'architecte Armand Cornut pour un même propriétaire, 1933. Le no101 remporte la première mention au prix d'architecture Van de Ven de 1935.

Élévations symétriques à travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. unique aux étages. Rez-de-chaussée en pierre bleue, étages parés de briques à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins., brunes (no99) ou crème (no101); éléments en béton enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc.. Portes à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés, conservées.

Au no99, élévation de trois niveaux. Au rez-de-chaussée, quatre baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. continue. Bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. de plan trapézoïdal sous terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. devançant un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. PiédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. et meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en colonnette engagée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no101, élévation de quatre niveaux sous toit plat. Portes de garage et piétonne. Aux étages, fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. en briques émaillées jaunes et noires. Balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique remplacé, similaire à l'originel. Corniche recouverte de PVC. Porte de garage et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Sources

Archives
ACS/Urb. 99: 208-99; 101: 208-101.

Périodiques
La Cité, 1935, 3, p. 51.