Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

J. VAN DEN ENGarchitecte1924

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21881
voir plus

Description

Implantée sur une longue parcelle en coude, habitation de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., architecte J. Van Den Eng, 1924.

À l'origine, partie côté avenue de deux niveaux sous toit en bâtièreToit à deux versants., celle côté rue de trois niveaux sous toit plat, le premier de faible hauteur. Étage ajouté en 1949 par le même architecte, avec maintien du versant avant de la toiture en bâtièreToit à deux versants.. Élévations en briques orangées, rehaussées de pierre blanche et de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche.

Au no16, élévation sous pignon en clochePignon dont la forme évoque le profil d'une cloche. à pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. latéraux et amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. en frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches.. Avant-corps de plan trapézoïdal sous toit à pans. Porte à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. et archivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche.. Large fenêtre à trois meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. à l'étage. Fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. unique au pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc.. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée; porte à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à mises en plombs ou petits-bois. Grille du jardinet conservée.

Au no3, élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., porte de garage (remplacée) et fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade.. En travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'entrée, porte flanquée d'une petite fenêtre; fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. aux niveaux médians. Porte piétonne et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois conservés.

À l'intérieur, au premier niveau côté avenue, salon suivi d'un vaste hall à colonnes ouvert sur une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. d'honneur, doublée par une autre, de service, logée dans l'angle de la parcelle. Le hall communique avec une salle à manger flanquée d'une cuisine au deuxième niveau côté rue. Au niveau suivant, chambres vers les deux artères, atelier et «cour» au centre de la parcelle.

Sources

Archives
ACS/Urb. 140-16.