Typologie(s)

établissement scolaire

Intervenant(s)

Georges DEWEZarchitecte1954

J. PAUWELSarchitecte1922

Styles

Art Déco

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 8249
voir plus

Description

Vaste bâtiment de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., 1922, arch. J. Pauwels, édifié pour l'asbl « Œuvres paroissiales de Saint-Gilles ».

Il est investi, en 1934, par l'École centrale des Arts et Métiers (ECAM), qui en deviendra propriétaire en 1967. En 1946, l'école se complète de nouvelles salles de cours et d'un préau et, en 1952-1953, de bâtiments arrière. En 1981, l'ECAM procède à une extension par le rachat de maisons r. Fernand Bernier, l'act. no 16-26 (inauguration en 1985).

À front de rue, élévation de douze travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales et quatre niveaux. Les deux dern. étages résultent d'un exhaussement de 1954, arch. Georges Dewez ; le dernier est en attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement..

Façade act. crépie, conçue à l'origine en briques rouges, rehaussée de briques blanches et de pierre bleue. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en appareilOuvrage constitué de pierres plus ou moins taillées ou de briques. bouchardé. Portails aux 2e et 10e travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., à embrasureEspace intérieur d’une baie. à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. multiples ; l'un d'eux anc. couronné d'un fronton-pignon, supprimé lors des travaux de surhaussement. Aux 1ers niveaux, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle., jumelées par deux ou trois, et inscrites entre des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. monumentaux, reliés pour la plupart par un arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 169 (1922), 91 (1954).

Ouvrages

1898-1998, un siècle de vie de l'ECAM, Hayez, Bruxelles, 1998.

Arbres remarquables à proximité