Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
entrepôt/dépôt

Intervenant(s)

Pierre MEEWISarchitecte1907

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 6274
voir plus

Description

Partageant une même élévation, les nos 13 et 15 constituent deux maisons de style éclectique à façade polychrome timidement teinté d'Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise. géométrique, arch. Pierre Meewis, 1907.

ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. en briques grises, à bandes de briques blanches, de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et quatre niveaux. R.d.ch asymétrique percé de deux portes identiques. L'une jouxte une entrée cochère, avec laquelle elle partage un même linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée.. L'autre est flanquée de deux fenêtres de largeur inégale. Aux étages, fenêtres rect., la plupart munies d'un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. animée d'un jeu de briques blanches. Corniche largement débordante sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console..

Aux nos 15a, 15b et 15c, trois anc. entrepôts arrière de 1889, disposés autour de la cour pavée sont rénovés en logements entre 1999 et 2003. Les gabarits originels de un ou deux niveaux ont été préservés. Les nos 15b  et le 15c par l'arch. Mathieu Wilputte, et le 15a par Annie Mie Depuydt et Eric Van Daele  du  bureau uapS

Sources

Archives
ACSG/Urb. 13, 15 : 2129 (1889) ; 15c, 15b, : 1998-115 ; 15a: 2001-116.

Arbres remarquables à proximité