Typologie(s)

maison d’habitation
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Alfred LEBONarchitecte1903

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 3651
voir plus

Description

Maison éclectique à façade polychrome, arch. Alfred Lebon, 1903. Elle présente une façade arrière donnant r. de la Filature 24.

Élévation en briques blanches, rehaussée de briques grises, d'une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur quatre niveaux. R.d.ch. commercial, transformé à diverses reprises. Chaque étage est souligné par un double cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. en pierre. Aux 2e et 3e niveaux, large fenêtre sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée., la 1re devancée d'un balcon à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et main courantePièce supérieure d’une rampe d’escalier ou d’un garde-corps, sur laquelle on peut prendre appui de pierre, enserrant des grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Dern. niveau ajouré par deux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelées, séparées par un pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau., à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. sous arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. commun. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à décor géométrique de briques grises. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. d'origine, à imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à petits-bois et vitres de teinte jaune. Façade arrière enduite, d'une seule travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., donnant sur la r. de la Filature no 24, précédée d'un mur de clôture en briques percé d'une porte et d'une fenêtre rect. sous cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition..

Sources

Archives
ACSG/Urb. 33 (1903).

Arbres remarquables à proximité