Typologie(s)

entrepôt/dépôt

Intervenant(s)

Achille [F.] MICHELarchitecte1909

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 9409
voir plus

Description

Ancien dépôt, act. transformé en église orthodoxe, de style éclectique marqué par l'Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise. géométrique, 1909, arch. A. J. Michel.

Volume de deux niveaux sous toiture à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., présentant à rue une façade de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., suivie d'une entrée cochère sous pignon à gradinsPignon dont les rampants sont étagés en escalier, à la manière de gradins. sommé de trois acrotèresAmortissement composé d’un socle sur lequel repose un élément décoratif. cubiques à glyphes. Porte cochère en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de g. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. en briques rouges, rehaussée de briques blanches et de pierre bleue. BaieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée. et arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. au r.d.ch., à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. à l'étage. Étage flanqué de deux pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à culot denticulé et acrotèreAmortissement composé d’un socle sur lequel repose un élément décoratif. en pierre bleue, flanquant la corniche à modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche..
À dr., porte d'origine, ornée de petites arcatures ; à g. porte récente, remplaçant malheureusement une porte anc. à ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. influencée par le langage de l'arch. De Lestré-De Fabribeckers (cercle enchâssé dans trois tiges). Fenêtre du r.d.ch. munie d'une grille.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 350 (1909).

Arbres remarquables à proximité