Typologie(s)

immeuble à appartements
café/brasserie/taverne

Intervenant(s)

Bartholomé VERHEYENarchitecte1926

Styles

Art Déco
Beaux-Arts

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 389
voir plus

Description

Immeuble d'angle à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. mâtiné de Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte.. Arch. Bartholomé Verheyen, 1926.
Construit à l'emplacement d'un immeuble de 1895, démoli en 1911 lors du prolongement de la r. de Savoie. Le r.d.ch. est aménagé en taverne en 1963.

Élévation symétrique comptant une façade disposée de biais, à trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., et une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. isolée de part et d'autre. Cinq niveaux, le dern. en attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement.. L'élévation combine briques rouges et enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc.. La façade biaise est marquée aux 3e et 4e niveaux par un oriel à pans latéraux courbes reposant sur trois opulentes consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. en doucineMoulure de profil en S, composée d’une courbe raccordée à une contre-courbe. flanquant les trois fenêtres du 2e niveau. Cet oriel est partiellement couvert d'enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. à contour harpé ; sa couverture sert d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse. Le 4e niveau est sommé d'un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. massif. Étage attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc., surligné d'une corniche. Vastes tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. saillantes. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. Toiture plate.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 3297 (1893), 191 (1895), 63 (1926), 44 (1963), 64 (1981), 66 (1983).

Arbres remarquables à proximité