Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Édouard PELSENEERarchitecte1902

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36749
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique, architecte Édouard Pelseneer, 1902.

Elle fait partie d’une enfilade d’immeubles particulièrement homogène, allant du n°149 au n°161.

Élévation de deux niveaux, en briques blanches et éléments en pierre bleue. Au rez-de-chaussée, porte piétonne flanquée à gauche d’une fenêtre haute, à droite d’un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. à croiséeBaie à croisée. Baie divisée par des meneau(x) et traverse(s) se croisant à angle droit. en pierre, la fenêtre médiane munie d’un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerie. À l’étage, quatre fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. cintré, les deux dernières devancées d’un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. de plan trapézoïdal, à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. de pierre enserrant des ferronneriesÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.; au-dessus, pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits et pinacleAmortissement élancé de plan carré ou polygonal., ajouré de deux fenêtres. Toiture mansardée éclairée d’une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. (remplacée). Menuiserie partiellement conservée.

Sources

Archives
ACF/Urb. 3167 (1902), 4923 (1909), 22151.

Arbres remarquables à proximité