Courte rue rectiligne située entre l'av. du Deuxième Régiment de Lanciers et la ch. de Wavre. Jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, elle constituait la partie E. de l'av. de la Cavalerie. Act., celle-ci relie l'av. Nouvelle à l'av. du Deuxième Régiment de Lanciers.

Au S. de l'avenue se situe la caserne de la gendarmerie Major Geruzet ; au N., un anc. complexe militaire construit autour d'une cour. Construites à différentes périodes, du XIXe s. à nos jours, les façades se caractérisent par une variété de styles. À l'origine, les anc. bâtiments faisaient partie du « Quartier Maître », unité d'appui de l'armée doublée d'une fonction logistique. Du côté de l'avenue, trois façades imposantes de la fin du XIXe s. et du déb. du XXe s.: les nos 3 (daté « 1898 » sur la façade) et 33 (daté « 1903 » sur la façade, l'act. « Centre de Traditions et d'Histoire de la Gendarmerie ») de style néo-Renaissance flamande, de deux niveaux et quinze travées (No 3) et neuf travées (No 33) sous toiture combinée - à l'intérieur, voussures reposant sur colonettes en fonte - ; no 19 (de 1871), bel immeuble de style néoclassique en double corps de deux niveaux et cinq travées. Un 4e bâtiment (No 5-11) donnant sur l'avenue date des années 1940-1950 et possède un débarcadère ; parmi les immeubles moins remarquables, les nos 13 et 25 datant de la 2e moitié du XIXe s., façades sobres de deux niveaux et deux travées de largeur inégale. Les bâtiments qui se situent à l'intérieur du complexe auraient été érigés entre 1900 et 1914 ; ils hébergent des hangars couverts de sheds, des salles d'eau pour les soldats et une chaufferie avec cheminée, en pan-de-fer au remplissage de briques, qui devait chauffer toutes les casernes d'Etterbeek. C'est ici que les services logistiques des casernes attenantes étaient installés. Depuis que la gendarmerie est devenue propriétaire en 1976, quelques bâtiments sont à nouveau occupés, d'autres désaffectés. À l'extrêmité E., trois bâtiments ont été ajoutés en 1988, notamment M, N (No 1) et O ; la brigade de la gendarmerie de Bruxelles, l'antenne Etterbeek et l'administration de la Gendarmerie montée ont occupé M et N, le bâtiment O héberge les gendarmes non mariés et les élèves.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACEtt./Dossier no 31942 (1871).