La rue Niellon relie le boulevard Émile Bockstael, à hauteur de la place Alexandre Pouchkine, à la rue Dieudonné Lefèvre.

Ouverte vers 1903, dans le cadre de la création du boulevard Émile Bockstael par arrêtés royaux des 18.02.1899 et 05.10.1900, la rue est dénommée en hommage à Charles Niellon (1795-1871), un officier français qui participa notamment à la Révolution belge de 1830 et est enterré au cimetière de Laeken.

À l’exception des angles de la rue Dieudonné Lefèvre, la rue est entièrement bâtie entre 1909 et 1914, de maisons unifamiliales ou de rapport de style éclectique, comme les nos12 (1912) et 29 (1912). Au no8, une maison de 1912 (architecte Albert Bourlard), primée au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1913 à 1915, a été surhaussée dans le même style et dotée d’une logette en 1929 (architecte Albert de Valeriola). Pointons, au no32, un immeuble de rapport d’angle de style Beaux-Arts (architecte Maurice Netels, 1932).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/PP 3374 (vers 1900).
AVB/TP 8: Laeken 4063 (1912), 37663 (1929); 12: Laeken 3647 (1912); 29: Laeken 3518 (1912); 32: 41477 (1932).

Ouvrages
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, p. 1519.