Typologie(s)

entrepôt/dépôt

Intervenant(s)

Ernest VAN HUMBEEKarchitecte1903

Jules ZONE ingénieur1903

Louis DE WAELEentrepreneur1904-1905

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Nord (Apeb - 2016-2018)

Recherches et rédaction

2018

id

Urban : 38540
voir plus

Description

Implanté entre l’entrepôt A et la gare de marchandises, dépôt de style éclectique (voir lettre D sur le plan), conçu en 1903 par l’architecte Ernest Van Humbeek, en collaboration avec l’ingénieur Jules Zone, et construit en 1904-1905 par l’entreprise Louis De Waele.

Également dit «wagon fer», le bâtiment a été conçu pour résister à une éventuelle explosion. Ses lourdes portes en bois étaient à l’origine revêtues de feuilles de zinc.

Bâti sur des caves-hautes, petit entrepôt rectangulaire d’un niveau en briques et pierre bleue, à soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. animé de moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. en opus incertum et de bossages rustiques. Jadis desservi sur ses longs côtés par une voie ferrée, il présente vers la cour un petit quai à encorbellementUne partie d'élévation est dite en encorbellement lorsqu'elle s’avance en surplomb. et escaliers latéraux. S’y ouvrent deux larges portes à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. À l’opposé, des baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. identiques donnent sur une passerelle métallique. Les débordements du toit de zinc en bâtièreToit à deux versants. aplatie, à aisseliersEn menuiserie, pièce de bois disposée de biais, portant le débordant d’un toit ou d’un auvent. En charpenterie, lien disposé en oblique, soulageant une pièce horizontale et portant sur une pièce verticale. métalliques sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. de pierre, protégeaient la manutention des marchandises. Aux façades latérales, deux fenêtres de cave à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale., celles du sud flanquant une porte piétonne sur emmarchement, celles du nord une entrée de cave à volée droite. Aux pignonsPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc., traitées à la manière d’une serlienneTriplet formé d’une baie centrale couverte d’un arc en plein cintre et de deux petites baies latérales rectangulaires. Ces dernières sont plus basses et plus étroites que la baie centrale., large baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. et deux paires de petites fenêtres jumelles. La première s’inscrit dans une arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. qui se décroche vers le faîte sous des redents.

Sources

Archives
Archives de la Fondation CIVA.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Bruxelles Hors Pentagone.
Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980, fiche 3.
KERREMANS, R., Tour et Taxis, coll.
Bruxelles, Ville d’Art et d’Histoire, 55, Bruxelles Développement urbain, Bruxelles, 2017, p. 34.
VANDERHULST, G., Tour et Taxis. Un quartier en mouvement? A district in motion. Een wijk in beweging, Project T&T, 2005, p. 57.
VANDERHULST, G., Relevé de l’état physique et de la valeur patrimoniale d’immeubles situés sur le site de Tour & Taxis et ses alentours – Rapport, mars 2011, p. 34.

Sites internet

www.bruciel.brussels.

Arbres remarquables à proximité