Typologie(s)

maison d’habitation
manufacture
entrepôt

Intervenant(s)

Léon DENISarchitecte1929-1930

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Social
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22337
voir plus

Description

Ensemble composé d'une maison isolée et d'un bâtiment à usage industriel construit en retrait, de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs.. La maison, signée et millésimée sur son soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «L. DENIS / ARCHITECTE – 1929», fut construite pour abriter les bureaux et magasins de la société Molenaar, ainsi qu'une habitation. Le bâtiment industriel, quant à lui, fut conçu par le même architecte en 1930 pour accueillir une biscuiterie. Les deux bâtiments furent ensuite occupés par une entreprise d'outillage.

Au no21-23, élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., de trois niveaux sous toit plat. Façade en briques, rehaussée d'éléments enduits. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. du rez-de-chaussée et du deuxième étage à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. polygonal, celles du deuxième sous corniche. Au rez-de-chaussée, porte piétonne flanquée de petites fenêtres et porte de garage. Bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. sur culot, servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse à jouesLe terme joues désigne les petits côtés d’un balcon, entièrement en pierre ou en maçonnerie. et grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Jeux de briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie., notamment aux allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre.. Corniche conservée, comprise entre deux amortissements. Portes à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d'origine, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no25, en retrait, bâtiment industriel sous toit en bâtièreToit à deux versants. à charpente métallique. Façade-pignon de deux niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., cimentée et rehaussée de bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. de briques dresséesBriques posées verticalement dans une maçonnerie. aujourd'hui peintes. Fenêtres de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrale obturées ou réduites. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. anciens en béton. Mur de clôture cimenté.

Sources

Archives
ACS/Urb. 150-21-25.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 4.