La rue Draps-Dom relie la rue de Vrière à la rue des Horticulteurs.

L’artère est baptisée en 1907 en l’honneur de la famille Draps-Dom, qui exploitait un vaste établissement horticole un peu plus au nord, entre la rue Médori et la drève Sainte-Anne, qui fut exproprié en 1899 et 1910 pour l’agrandissement de la Caserne des Grenadiers (voir drève Saint-Anne no86-90).

La rue se bâtit essentiellement entre 1907 et 1913, de maisons de style éclectique, comme les nos7 (vers 1906) et 9, une maison de rapport conçue en 1907 par l’architecte Em. Dewolf. Propriétaire de terrains à cet endroit, la veuve C. Carbon fait ériger plusieurs habitations dans la rue: les nos19 et 21 en 1911 par l’architecte J. Vergult, les nos11 à 19 (voir nos11 à 15), 25 à 31 (voir nos25 à 29) et 28 (voir ce numéro) par l’architecte François Van Stichel.



Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/AR rues, boite 54-63, cote 63, no3 (
13.03.1907).
AVB/TP 9: Laeken 1817 (1907); 1921: Laeken 4048 (1911).

Ouvrages
VAN KRIEKINGE, D., Essai de toponymie laekenoise, Laeken, 1995, s.p.
VAN NIEUWENHUYSEN, P., Toponymie van Laken (thèse de doctorat en Philologie germanique), UCL, Louvain-la-Neuve, 1998, pp. 726-727. 

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Draps-Dom (rue)», 1908.