Typologie(s)

maison d’architecte
maison d’habitation

Intervenant(s)

Pierre HEINEarchitecte1911

Styles

Éclectisme
Art nouveau

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 36116
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons bourgeoises identiques, de style éclectique teinté d’Art nouveau et de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., conçues par l’architecte Pierre Heine en ensemble avec les nos126 et 128 rue Léopold Ier, 1911. Le no7 est l’ancienne maison personnelle de l’architecte. Ce dernier est l’auteur de plusieurs maisons voisines (voir nos11 et 13 à 17).

Elles débutent une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles dotés d’un jardinet avant, se clôturant au no63.

Façades en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche, rehaussées de briques rouges et de pierre bleue. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. à moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie. de grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. rose. Toiture mansardée. Avant-corps peu saillant de plan polygonal, sous toit à pans et petite terrasse à garde-corps en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Celle-ci devance une lucarne passanteUne lucarne est dite passante lorsqu'elle est située dans le plan de la façade et interrompt la corniche ou l’entablement terminal du bâtiment. de maçonnerie, percée d’un triplet. Étroite lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC.. AppuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. rainurés. AllègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. de l’étage à sgraffites Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise. figurant des fleurs. Grilles à dessin Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise.. Corniches du no7 d’origine. Portes conservées, ainsi que les châssis des deux premiers niveaux au no9.

Grilles de jardinet conservées.

Au no7, la maison d’architecte est à l’origine reliée au no126 rue Léopold Ier, un bâtiment à usage de bureaux, de faible profondeur et de deux niveaux sous toiture mansardée. Il est aujourd’hui complètement modifié.

Établi à l’arrière du no9, le no128 rue Léopold Ier est une maison à rez-de-chaussée commercial, aujourd’hui transformé.

Sources

Archives
AVB/TP Laeken 5094 (1911).

Arbres remarquables à proximité