Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Pierre HEINEarchitecte1929

Styles

Art Déco

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 36118
voir plus

Description

Ensemble de trois maisons bourgeoises analogues, de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçues en 1929 par l’architecte Pierre Heine pour son propre compte. L’architecte est l’auteur de plusieurs maisons voisines (voir nos7, 9 et 11).

Elles se situent au sein d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles dotés d’un jardinet avant, allant du no7 au no63.

Façades des nos13 et 17 identiques, en briques rouges, celle du no15 en briques orange, toutes rehaussées d’éléments crépis, de pierre blanche (peinte) et de pierre bleue. Élévations de composition asymétrique à travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à niveaux décalés. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. successifs, la principale en avancée, celle d’entrée en retrait. Porte sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. plat. Travée principale à couronnement triangulaire, marquée par un avant-corps de plan trapézoïdal d’un (no15) ou de deux (nos13 et 17) niveaux, sous terrasse à jouesLe terme joues désigne les petits côtés d’un balcon, entièrement en pierre ou en maçonnerie. de maçonnerie et grille. Porte-fenêtre en T au second étage du no15. Grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc..

Au no13, porte remplacée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. pour la plupart conservés, ceux de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée à petits-bois intégrant un vitrail géométrique, ceux de l’avant-corps à imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. à petits-bois horizontaux.
Au no15, huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.
Au no17, porte conservée à jour1. Ouverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension; 2. Vide autour duquel se développent certains escaliers tournants. grillé. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés, avec récupération des vitraux en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée.

Grilles de jardinet conservées.

Sources

Archives
AVB/TP 38724 (1929).