Partagée entre les territoires de Bruxelles et d'Ixelles, la rue Paul Lauters part de l'avenue Louise pour rejoindre la chaussée de Vleurgat. Sur Bruxelles, la rue ne compte que quelques numéros (nos 1 à 11 et 2 à 4). Après le 1er tronçon, son tracé bifurque selon un angle obtus.

L'ouverture de la rue Paul Lauters est approuvée par l'arrêté royal du 03.04.1872. Le premier tronçon de la rue suit grosso modo un vieux chemin reliant l'abbaye de La Cambre à la chaussée de Vleurgat et dénommé « chemin des Vaches » (Koeystraat). En 1874, la rue est établie et pavée sur l'initiative de la Veuve Vermeren-Coché, soucieuse de rentabiliser les terrains lui appartenant.

Anciennement dénommée rue des Pâquerettes, la rue acquiert son nom actuel en séance du Conseil communal de Bruxelles du 11.01.1889. Comme d'autres artères du quartier, son nom honore un artiste : Paul Lauters, né à Bruxelles le 16.07.1806 et décédé à Ixelles en 1875. Principalement graveur, mais aussi peintre paysagiste, dessinateur et aquarelliste, il avait son atelier au fond du jardin d'une propriété rue de l'Arbre Bénit.

Sur le territoire de Bruxelles, le bâti a quelque peu perdu sa physionomie d'origine. Faite de maisons de style éclectique, à la charnière des XIXe et XXe siècles, la rue a vu se généraliser la construction d'immeubles de bureaux ou à appartements de gabarits plus imposants. C'est notamment le cas à l'angle de l'avenue Louise, où un hôtel de maître de style éclectique (1900) a fait place au siège de l'Association des Artistes de Belgique : un vaste immeuble à usage de salle d'exposition et de bureaux (architecte Albert De Doncker, 1960) qui, malgré sa transformation récente, conserve encore un haut-relief intéressant (Les Arts par Raymond Glorie) inséré dans les bossages rustiques du r.d.ch.

La rue Paul Lauters est soumise au plan particulier d'aménagement (PPA) approuvé par l'arrêté royal du 07.07.1970, portant sur l'avenue Louise et ses rues adjacentes.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
AVB/TP 29002 (1874-1877) ; 1 rue Paul Lauters - 461 avenue Louise : 2270 (1900), 73006 (1960).
AVB/Bulletin communal de Bruxelles, 1889.
ACI/TP Historique des rues (1925).

Ouvrages
DUQUENNE, X., L'avenue Louise à Bruxelles, Xavier Duquenne éd., Bruxelles, 2007.

Périodiques
« Résidence Baron Steens à Bruxelles », Architecture, 50, 1963, pp. 9, 56-57.

Sites internet
Site consacré à l'œuvre de Raymond Glorie, statuaire - médailleur - plasticien.