Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

J. VERGULTarchitecte1908

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 35858
voir plus

Description

Ensemble de quatre maisons bourgeoises identiques de style éclectique et de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., architecte J. Vergult pour un membre de sa famille, 1908. Le même architecte est l’auteur des maisons voisines (voir nos637 et 647).

Élévations de deux niveaux sous toiture mansardée. Façades en briques vernissées crème, rehaussées de briques vernissées vertes et de pierre bleue. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. au rez-de-chaussée, la porte à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. et jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte gravé du nom de la maison: «VILLA / DES / MOUETTES» (no639), «VILLA / DES / FAISANS» (no 641), «VILLA / DES / CANARDS» (no643) et «VILLA / DES / CYGNES» (no645). Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., celui du rez-de-chaussée galbé, celui de l’étage bordant un balcon. Pointes de diamantBossage comptant plusieurs facettes, comme la pointe d’un diamant.. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. à deux tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. en carreaux de céramique Art nouveauStyle Art nouveau (de 1893 à 1914 environ). Mouvement international, avec de fortes variantes locales, né en réaction aux styles « néo ». En Belgique, ce courant connaît deux tendances : d’un côté, sous l’égide de Victor Horta, l'Art nouveau « floral », aux lignes organiques ; de l’autre, l'Art nouveau géométrique, influencé par l'art de Paul Hankar ou la Sécession viennoise. figurant l’un des fleurs, l’autre le volatile correspondant au nom de la maison. Brisis percé à l’origine d’une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. et d’un œil-de-bœuf, la plupart transformés aujourd’hui. Corniches conservées. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée, excepté les portes des nos641 et 645.

Sources

Archives
AVB/TP Laeken 4521 (1908).


Arbres remarquables à proximité