Typologie(s)

dépôt de tramways
centre sportif
maison de la culture/centre culturel
patinoire

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1872-1873

INCONNU - ONBEKEND2002-2003

Styles

architecture contemporaine
Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Nord (Apeb - 2016-2018)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37476
voir plus

Description

Infrastructure polyvalente de proximité du quartier Nord, aménagée en 2002-2003 pour la Ville de Bruxelles par le Bureau d’Engineering et d’Architecture Industrielle (BEAI) dans les anciens bâtiments de la Société de Transports intercommunale de Bruxelles (STIB), conçus à partir de 1872.

La plus ancienne ligne de tramways bruxelloise a été créée en 1872 par la Belgian Street Railway and Omnibus Company, entre l’avenue de la Reine et la place de la Vaillance à Anderlecht. Il s’agissait alors de voitures à traction chevaline. Implanté en 1872-1873, le dépôt, groupant hangar et écuries derrière deux maisons de fonction (?) néoclassiques et une clôture, s’est établi sur un terrain en trapèze à l’angle de la rue Herry (aujourd’hui disparue) et de la chaussée d’Anvers, longée à l’arrière par le tracé courbe du chemin de fer de raccordement de l’Allée Verte (future avenue de l’Héliport).

En 1875, la ligne passe sous la direction de la Société des Tramways bruxellois, qui érige une nouvelle clôture à deux entrées sur la chaussée, composée de grilles accrochées à des piliersSupport vertical de plan carré. à bossages. En 1877, la société renouvelle les écuries. En 1900, elle demande l’ajout d’un étage à l’immeuble de gauche, opération non encore réalisée en 1909, quand est construit pour des voitures électrifiées, un tout nouveau dépôt à charpente métallique à dix fermes, dans une enveloppe de briques. Jusqu’en 1912, cette halle est provisoirement occupée par la patinoire à roulettes Brussels Rinking Co Ld. C’est sans doute peu de temps après que le second étage de l’immeuble gauche est réalisé.

Lors de la rénovation de 2002-2003, la charpente est restaurée et les toitures renouvelées. Côté chaussée d’Anvers, la première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de la halle devient corps d’entrée derrière une façade vitrée coudée, à encorbellementUne partie d'élévation est dite en encorbellement lorsqu'elle s’avance en surplomb.. La façade latérale sud est percée de grandes baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. vitrées, tout comme celle vers l’avenue de l’Héliport. Sur l’angle est greffé un porche de plan triangulaire en béton. Les deux immeubles néoclassiques, larges de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur trois et deux niveaux, sont ré-enduits. Le mur-pignon du premier est ouvert d’une haute baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. vitrée avec porte.

Sources

Archives
AVB/TP Laeken 474 (1872), Laeken 499 (1872), Laeken 2749 (1872), Laeken 534 (1875), Laeken 3056 (1877), Laeken 1514 (1895), Laeken 1551 (1900), Laeken 1640 (1909), 33848 (1927), 71833 (1960), 111511 (2002).

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Bruxelles Hors Pentagone. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980, fiche 16.
NOTERMAN, J., Bruxelles. Laeken – Domaines royaux. Souvenirs du XXe siècle, Arobase Édition, Bruxelles, 2004, p. 104.
TOELEN, T., De grote en kleine geschiedenis van de Kassei. La grande et petite histoire de la Chaussée, AMVB, Bruxelles, 2004, pp. 31, 189.

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie
, «Anvers (chaussée d’)», 1909, 1910, 1911, 1912.

Arbres remarquables à proximité