Intervenant(s)

Gédéon BORDIAUarchitecte1902

G. DE CUYPERingénieur1933

Ch. TUSSARTarchitecte1933

MAISON M. DE JAEGHERferronnier (d'art)1933

Statut juridique

Classé depuis le 18 novembre 1976

Styles

Beaux-Arts
Art Déco
Néoclassicisme

Recherches et rédaction

2009-2010

id

Urban : 18717
voir plus

Description

Situées sur son axe principal, les entrées orientale et occidentale du parc sont conçues en 1902 par l’architecte Gédéon Bordiau, en charge de l’aménagement du site de 1879 à 1904. Elles remplacent de simples grilles dénuées de soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue., établies dès 1880 à l’occasion de l’Exposition nationale.

Détail d’une vue de l’Exposition nationale de 1880, montrant les premières grilles du parc, [i]Album commémoratif de l’Exposition nationale, 1830-1880[/i], AVB/FI.

Les entrées se composent d’un alignement de quatre imposants piédestaux de pierre bleue reliés par des grilles, dont certaines parties sont mobiles. À l’ouest, cette clôture est placée en retrait et complétée par deux piédestaux supplémentaires à la périphérie du parc, ménageant une petite place rectangulaire. De ce côté, des statues figurant les saisons ont été placées vers 1950 sur quatre des six soclesMassif surélevant un support ou une statue.. Les deux centraux ont par la suite été déplacés latéralement lors du réaménagement du site pour l’installation du tunnel routier dans les années 1970.

Côté gauche de l’entrée occidentale du parc du Cinquantenaire (photo 2010).

Si les piédestaux sont conservés, les grilles en bronze conçues par Bordiau ont en revanche toutes été remplacées. Trois modèles différents de grilles métalliques coexistent aujourd’hui.

Projet de grilles en bronze pour les entrées orientale et occidentale du parc du Cinquantenaire, conçu en 1902 par Gédéon Bordiau (collection AAM).

Le premier modèle, bordant les petits côtés de la placette côté ouest, a vraisemblablement été placé après 1926, puisqu’il contourne le Monument au général Thys, inauguré cette année-là. Il s’agit de simples grilles à éléments tubulaires ponctuellement rassemblés par six sous un amortissementAmortissement. Élément décoratif placé au sommet d’une élévation.Amorti. Sommé d'un amortissement. hexagonal à décor floral. Elles sont aujourd’hui en piètre état.

Détail de la grille bordant le côté sud de l’entrée occidentale du parc du Cinquantenaire, vraisemblablement placée après 1926 (photo 2010).

Les grilles du deuxième modèle closent les passages piétons latéraux de l’entrée occidentale et constituent une clôture fixe dans l’axe de l’orientale. Elles sont conçues en 1933 par l’ingénieur G. De Cuyper et l’architecte Ch. Tussart et exécutées par la maison M. De Jaegher. Mêlant inspirations Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte. et Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., les grilles alternent piliersSupport vertical de plan carré. et carrés sur pointe, dans lesquels s’insèrent d’élégants motifs à volutesOrnement enroulé en spirale que l’on trouve notamment sur les chapiteaux ioniques, les consoles, les ailerons, etc.. Côté ouest, les grilles ont été raccourcies lors du déplacement des piédestaux.

Détail de la grille axiale de l’entrée orientale du parc du Cinquantenaire, dessinée en 1933 par G. De Cuyper et Ch. Tussart (photo 2010).

Les grilles centrales de l’entrée occidentale et les latérales de l’entrée orientale ont quant à elles été placées vers 1975 par la firme Blaton. Elles reprennent de manière simplifiée le dessin du modèle d’après 1926.

Classement 18.11.1976.

Sources

Ouvrages
BOAS, S., CORTEN, I., Inventaire du petit patrimoine du parc du Cinquantenaire, grilles, étude inédite réalisée pour la Fondation Roi Baudouin, Bruxelles, 2003.
HENNAUT, E. (dir.), Parc du Cinquantenaire, le complexe architectural dans ses relations avec le parc, étude réalisée pour la Fondation Roi Baudouin, Archives d’Architecture moderne, 2003, pp. 109-110.

Arbres remarquables à proximité