Typologie(s)

maison d’habitation
atelier (artisanat)

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Anderlecht-Cureghem (Archistory - 2017-2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2014, 2019

id

Urban : 37029
voir plus

Description

Maison de style éclectique, de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé., conçue pour un imprimeur avec atelier arrière, 1910.

Façade en briques blanches, rehaussée de pierre blanche et de pierre bleue. Porte et fenêtre du rez-de-chaussée à linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. délardé sous arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager., respectivement à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. et meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. Au premier étage, fenêtres à arc en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. mouluré sur chapiteauCouronnement orné ou mouluré, d’une colonne, d’un pilier ou d’un pilastre., celles de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. principale jumelles, séparées par un pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. Fenêtres du second à linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. à gorge sous arc de décharge en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. mouluré ménageant un tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. orné d’un sgraffite floral (aujourd’hui monochrome); porte-fenêtre en T à deux meneaux en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale.. Balcons à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et main-courante au premier, à pans latéraux concaves au second. AllègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. à découpe en arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. à ce niveau. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée; jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte de la porte à vitrail à guirlandeLa guirlande est un décor figurant un cordon de fleurs, feuilles ou fruits..

Long atelier arrière d’un niveau, à l’origine à façade en pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. trapézoïdal.

Sources

Archives
ACA/Urb. 12713 (19.10.1910).

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Georges Moreau (rue)», 1914.