Typologie(s)

ascenseur historique
entrepôt/dépôt
maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Josse VAN KRIEKINGEarchitecte1911-1913

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire des ascenseurs historiques (Homegrade - DPC)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Anderlecht-Cureghem (Archistory - 2017-2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016, 2019

id

Urban : 34865
voir plus

Description

Immeuble de rapport de style éclectique, à rez-de-chaussée commercial et magasin arrière, conçu en 1911-1912 par l’architecte Josse Van Kriekinge pour J. Bartelous et fils, spécialisés en tannerie, cuirs et peausseries.

En septembre 1911, l’architecte dresse les plans de la moitié droite de l’immeuble, ainsi que d’un magasin arrière, dont le projet est toutefois revu en octobre de la même année. En 1912, Van Kriekinge conçoit la partie gauche de l’immeuble. Enfin, en 1913, il dote l’ensemble d’un étage-attique sous toit plat.

Implanté sur une parcelle irrégulière, à un endroit où le square s’élargit, bâtiment de plan coudé, à façade à deux pans implantés en angle obtus. Élévation de sept niveaux, le deuxième en entresol, le dernier d’attique, sous toit plat. Rez-de-chaussée et entresol en pierre bleue à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., étages en briques rouges, rehaussés de pierre bleue. Chaque pan de façade est symétrique, le gauche compte deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales aux étages, le droit trois, l’axiale plus large.
À droite, porte piétonne à encadrement à crossettesRessauts décoratifs situés aux angles d’un élément tel qu’un encadrement. et porte cochère (aujourd’hui à bardage), séparées par une vitrine à angle cintré en retour vers le porche d’entrée, sous poutrelle métallique à coussinetsPierres de taille formant saillie profilée dans l’embrasure de la baie. Ils sont situés au sommet des piédroits et portent un linteau ou un arc. et corniche. À gauche, devanture commerciale transformée; à l’origine, vitrines à angle cintré en retour vers le porche axial, l’ensemble également sous poutrelle.
Aux niveaux supérieurs, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. au pan gauche et en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale du pan droit. Aux étages, travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. flanquées de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux, marqués au quatrième par une section de corniche à deux longues consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. – restes de l’originelle –, et dominés par un Éléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. de briques pour le garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. d’attique, à grille métallique. Aux deux premiers étages, balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à gauche, balcon axial, de largeur dégressive, à droite. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. au troisième. Fenêtres du quatrième coiffées d’un frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. cintré en menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC., ajout de 1913. Garde-corps tous remplacés.
Porte piétonne conservée, à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés, ainsi qu’une partie des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du pan droit, à petits-bois en partie inférieure. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la devanture de droite d’origine, à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. d’imposte à petits-bois.
À l’intérieur, à l’origine, partie droite abritant un logement par étage. Cage d’escalier de plan triangulaire à l’avant de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. gauche. Lors de la conception de la partie gauche, cage d’escalier agrandie sur plan trapézoïdal puis pentagonal et dotée d’un ascenseur central. Cet ascenseur de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC., de marque Waygood Lift, et sa cage métallique à grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. sont conservés. Portes palières vitrées, à petits-bois dessinant des médaillons ovales. Un appartement par niveau pour la partie gauche. Étage-attiqueUn étage-attique est un étage situé au-dessus de l’entablement ou le dernier étage en retrait d’un immeuble. prévu pour accueillir des mansardes à gauche, un appartement à droite.

À l’arrière, magasin de trois niveaux sous toit plat à lanterneau central à croupes et lanterneaux latéraux en bâtièreToit à deux versants.. Étages organisés en U le long d’une galerie accessible par un escalier tournant arrière à première volée centrale et deuxième volée double à montées divergentes.

Sources

Archives
ACA/Urb. 13281 (23.01.1912), 13394 (03.05.1912), 13894 (19.08.1913).

Périodiques
Almanach du Commerce et de l’Industrie, «Aviation (square de l’)», 1913.