Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme
Baroque

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 31909
voir plus

Description

À l’origine, maison étroite avec façade-pignon à gradins du XVIIe siècle dont témoignent encore les ancresPièce métallique apparente ou noyée dans l’enduit de façade, fixée à l’extrémité d’un tirant en fer pour solidariser les murs et les planchers. Il existe des ancres purement décoratives, non reliées à des tirants. en I, transformée, suivant la demande de 1851, en façade néoclassique enduite.

Actuellement, deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et quatre niveaux de hauteur dégressive. Au rez-de-chaussée, à gauche d’une vitrine modernisée, encadrement de porte en pierre bleue creusé en cavet et panneauté, en style Louis XV (milieu du XVIIIe siècle) : montants sur désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon., linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. à clé, bombé et écorné, orné de deux coquilles, sous larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires à appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant. Corniche à modifions sous bâtièreToit à deux versants..

Sources

Archives
AVB/TP 6438 (1851).