Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Jules BRUNFAUTarchitecte1894

Statut juridique

Classé depuis le 27 mai 1999

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 30209
voir plus

Description

Maison de maître de style éclectique d’inspiration Tudor, construite sur les plans de l’architecte J. Brunfaut en 1894.

Façade en pierre blanche comptant trois niveaux sur cave hauteSous-sol à demi enterré, surélevant le rez-de-chaussée. et deux travées inégales ; bâtièreToit à deux versants. de tuiles sommée d’un crêtage en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. gauche en léger ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. formant tour, couverte par une toiture en pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon.; porte cintrée sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de bois et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. surmontées d’une fenêtre à traverse et d’une autre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. ; cartouchesDécor composé d’une table plane ou bombée, aux contours généralement sinueux, bordée d’un décor sculpté et/ou d’une mouluration, et sur laquelle prend parfois place un blason ou une inscription. Le médaillon est un cartouche rond ou ovale. arborant le monogramme «S» du commanditaire, Jules Solvay, et le millésime «1895». Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. droite plus large formée par un oriel semi-circulaire montant du soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. jusqu’au deuxième étage, éclairé de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. cintrées trigéminées et couronné par un balcon crénelé, précédant une lucarne passanteUne lucarne est dite passante lorsqu'elle est située dans le plan de la façade et interrompt la corniche ou l’entablement terminal du bâtiment. en profil de cloche. Grille en fer forgé épousant l’alignement au rez-de-chaussée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois dans les impostes.

Sources

Archives
AVB/TP 12795 (1894).