Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Marcel DHUICQUEarchitecte1938

Styles

Modernisme

Recherches et rédaction

2005

id

Urban : 17543
voir plus

Description

Sur parcelle à angle arrondi, située au carrefour avec l'avenue Jules César, immeuble d'angle moderniste, architecte Marcel Dhuicque, 1938, de trois niveaux sous toit plat.

Différence de niveaux entre les deux avenues rachetée par les caves avec garage de plain-pied en façade arrière. Façades enduites et peintes en blanc, percées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires, délimitées par un cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. entre le deuxième et le troisième niveau. FerronneriesÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. tubulaires pour les gardes-corps.

Le bâtiment se compose de deux corps raccordés à droite. Corps principal de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales. Porte sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. en béton polygonal. À gauche, baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à double meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie., à droite grande fenêtre. Corps de droite aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. au rez-de-chaussée et couronné d'une terrasse au deuxième niveau.
 
Façade arrière caractérisée par un avant-corps hémicirculaire, avec fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade.. Il est couronné d'une terrasse. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de gauche devancée de balcon à angle arrondi. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. avec entrée de service.

Intérieur avec couloir central, éclairé aux derniers niveaux respectivement par un toit vitré et un sol en briques de verre.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 331 (1938).

Arbres remarquables à proximité