Typologie(s)

hôtel particulier
chapelle

Intervenant(s)

Alexis PARTOESarchitecte1870

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2007-2009

id

Urban : 19206
voir plus

Description

Hôtel de maître de style néoclassique, architecte Alexis Partoes, 1870.

Il fait partie d'une enfilade homogène de maisons néoclassiques, allant du n°22 au n°34.

Façade symétrique de deux niveaux sous toiture mansardée, et de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Encadrements des fenêtres en pierre bleue, moulurés à l'étage. Rez-de-chaussée scandé de bossages continus, percé d'une porte cochère à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. à bossages rayonnants et de fenêtres à contrevents. À l'étage, portes-fenêtres axiales sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne., reliées entre elles par un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade. en pierre bleue. Brisis percé de lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches..

Façade arrière agrandie d'une chapelle/réfectoire en 1964 pour le Carmel Saint-Joseph.

Sources

Archives
ACI/Urb. 102-30.

Arbres remarquables à proximité