Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Georges SERVAISarchitecte1923

Styles

Beaux-Arts
Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Etterbeek (DMS-DML - 1994-1997)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 15539
voir plus

Description

Maison construite d'après une demande de permis de bâtir de 1923, selon des plans de l'arch. Georges SERVAIS comme l'indique sa signature.

Façade en pierre bleue, blanche, simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche et briques rouges, de trois niveaux sur un soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages. Au r.d.ch., deux larges fenêtres déprimées encadrent la porte en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle.. La baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. de g. remplace, en 1957, l'entrée de garage d'origine qui est alors aménagée en sous-sol. Aux étages, un bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. en pierre blanche de plan trapézoïdal sur consolePièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. axiale, éclairé par quatre fenêtres rect. (profil utilisé pour toutes les baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. des étages) sur un même appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. ; linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. ouvragés et panneaux d'allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. cannelés. Il est surmonté d'un balcon au garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en maçonnerie partiellement ajouré qui précède une porte-fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. inscrite dans un encadrement mouluré à crossettesRessauts décoratifs situés aux angles d’un élément tel qu’un encadrement. supérieures et couronnée d'un panneau décoré d'une guirlandeLa guirlande est un décor figurant un cordon de fleurs, feuilles ou fruits. de fleurs. Dans la 2e travée, une baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. à chaque étage, dans un même encadrement en pierre blanche semblable à celui de la porte-fenêtre. Fleurs sculptées dans le plein de travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Corniche de pierre sous une balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. qui cache le départ de la toiture mansardée éclairée par deux lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. rect.

Sources

Archives
ACEtt/TP 3058 (1923), Autorisation no 388 (1957).

Arbres remarquables à proximité